Fermer X

Effectuez gratuitement le test des 4 Décisions GazellesMC

Afin de pouvoir créer votre compte pour le test des 4 Décisions GazellesMC, nous avons besoin d'en connaître davantage à votre sujet. Le test est en anglais uniquement mais nous pouvons vous fournir, sur demande, un document avec les informations traduites en français.

Merci de votre intérêt. Déjà une première étape franchie afin de prendre conscience de la santé de votre organisation !

Vous recevrez le lien via courriel. Le test prendra 20 minutes de votre temps.

Le formulaire ne semble pas avoir été correctement rempli. Les erreurs ont été mises en surbrillance.

Souhaitez-vous recevoir les questions traduites en français?

L’efficacité passe par un environnement de travail sain

23 avril 2018

La santé psychologique ou mentale au travail peut sembler banal comme sujet, mais c’est un enjeu qui est encore d’actualité en 2018.

Les recherches ont démontré que l’efficacité d’une équipe de travail se base sur cinq dynamiques (fiabilité, structure précise, pourquoi faire ce travail, impact du travail), mais la santé psychologique demeure en tête de cette liste.

Travailler en équipe n’est pas aussi simple que l’image populaire voudrait le laisser paraître. L’environnement de travail peut facilement ressembler à un devoir d’équipe du secondaire, lors duquel un membre prenait le contrôle du projet, un second essayait de suivre en n’osant pas contredire le « leader », un troisième participant profitait de la situation pour ne rien faire et récolter le mérite, etc.

Transposer cette situation dans un environnement de travail peut créer un déséquilibre parmi l’équipe et entraîner le départ de joueurs A au lieu d’atteindre l’objectif ultime du travail d’équipe : être encore plus efficace.

Pour mesurer le degré de santé psychologique d’une équipe, la professeure de l’université d’Harvard Amy C. Edmondson propose de demander ces quelques questions aux membres afin de connaître s’ils sont fortement en accord ou en désaccord (la conclusion du climat se révèlera par elle-même) :

  • Si vous faites une erreur, l’équipe le soulignera fréquemment.
  • Les membres de l’équipe peuvent identifier les problèmes et les questions épineuses.
  • Les membres de l’équipe rejettent parfois leurs pairs sous prétexte qu’ils sont différents.
  • Il est sécuritaire de prendre un risque dans cette équipe. (Un risque peut tout simplement signifier poser une question telle que « quel était le but de ce projet au fait? », déclenchant une série de commentaires sarcastiques ou dénigrants.)
  • Personne dans l’équipe n’agira pour détruire ou diminuer délibérément vos efforts.
  • Mes talents et compétences sont valorisés et utilisés lorsque je travaille avec les membres de l’équipe.

Pour favoriser la santé psychologique d’une équipe, Edmondson propose ces trois pistes :

  1. Planifiez le travail avec une approche d’apprentissage et non d’exécution.
  2. Reconnaissez vos propres erreurs.
  3. Donnez l’exemple en étant curieux et posez beaucoup de questions.

En assurant un environnement de travail sain, l’influence négative s’estompera créant un effet d’entraînement sur les membres de l’équipe envers leur importance par rapport à leurs collègues, à leur pertinence dans l’équipe et à leur apport dans l’ensemble du travail accompli. L’efficacité augmentera à coup sûr en plus d’assurer la rétention des talents.

Partagez sur :
Mots-clés :

À lire également

À quel point êtes-vous stressé?

L’enjeu de taille de tout dirigeant est incontestablement la gestion du stress. Le niveau de responsabilité augmente sans cesse. La ligne est mince...

Avez-vous une vie extraordinaire?

Deux questions intéressantes à se poser en ce début d’année : Sur une échelle de 1 (faible) à 10 (élevé), à quel point êtes-vous en mesur...

La cartographie des talents, un incontournable à l’hypercroissance

Les dirigeants d’entreprises que j’accompagne portent souvent plusieurs chapeaux. Comment mettre les bonnes personnes aux bonnes fonctions, afin d...

Fermer X
Fermer X