Fermer X

Effectuez gratuitement le test des 4 Décisions GazellesMC

Afin de pouvoir créer votre compte pour le test des 4 Décisions GazellesMC, nous avons besoin d'en connaître davantage à votre sujet. Le test est en anglais uniquement mais nous pouvons vous fournir, sur demande, un document avec les informations traduites en français.

Merci de votre intérêt. Déjà une première étape franchie afin de prendre conscience de la santé de votre organisation !

Vous recevrez le lien via courriel. Le test prendra 20 minutes de votre temps.

Le formulaire ne semble pas avoir été correctement rempli. Les erreurs ont été mises en surbrillance.

Souhaitez-vous recevoir les questions traduites en français?

Le #CultureFest, une belle initiative québécoise

30 avril 2017

30 % seulement des employés sont engagés à faire avancer la compagnie. Ceux qui restent sont désengagés à 50 % et activement désengagés à 20 %.

Trop souvent, la culture d’entreprise est sous-estimée, prise pour acquis. Pourtant, elle est fréquemment mal ou non définie, se résumant à l’affichage des valeurs au mur. Non, la culture d’entreprise ne vivra pas d’elle-même si elle n’est pas stimulée!

Les organisateurs du CultureFest, en l’occurrence la firme de génie logiciel GSOFT, l’ont compris. Ils ont réunis dix conférenciers à la TOHU à Montréal, le temps d’une journée entièrement consacrée à la culture d’entreprise.

La culture selon Sid Lee

Martin Gauthier, président de Sid Lee Montréal et associé principal, s’est révélé être mon coup de cœur de l’événement. Selon lui, les entreprises québécoises sont responsables du bonheur du Québec en entier! « Un employé heureux au travail apporte automatiquement le bonheur à la maison et à la société », indique-t-il. Pour y arriver, il faut s’assurer que tous les éléments « pour faire performer vos talents au maximum » soient en place.

Il est aussi primordial de bien gérer « votre tribu ». Chez Sid Lee, les employés sont divisés en trois catégories appelées « meute » (soit une « bande de gens acharnés ») : la meute des jeunes, la meute principale et la meute des sages. Si on ne s’adapte pas aux particularités des meutes, les gens partent. « Les talents ne quittent pas une compagnie, ils quittent leurs gestionnaires », précise toutefois Martin Gauthier.

Critères de bonheur au travail

Les différents critères de bonheur au travail ont également retenu mon attention. Poste de travail mobile, société connectée et engagée, création de son propre parcours, direction impliquée et inspirante, voici quelques-uns des exemples présentés qui peuvent aider à définir votre culture d’entreprise. Chaque entreprise a une culture qui lui est propre, une saveur unique.

La beauté de cette journée réside surtout dans la volonté des entrepreneurs québécois de transformer le monde du travail et de se démarquer afin d’être les pionniers de ce domaine. Voilà ce qui place le Québec dans une catégorie à part!

Partagez sur :
Mots-clés :
Fermer X
Fermer X