Fermer X

Effectuez gratuitement le test des 4 Décisions GazellesMC

Afin de pouvoir créer votre compte pour le test des 4 Décisions GazellesMC, nous avons besoin d'en connaître davantage à votre sujet. Le test est en anglais uniquement mais nous pouvons vous fournir, sur demande, un document avec les informations traduites en français.

Merci de votre intérêt. Déjà une première étape franchie afin de prendre conscience de la santé de votre organisation !

Vous recevrez le lien via courriel. Le test prendra 20 minutes de votre temps.

Le formulaire ne semble pas avoir été correctement rempli. Les erreurs ont été mises en surbrillance.

Souhaitez-vous recevoir les questions traduites en français?

Célébrons les erreurs!

28 mai 2018

Tout le monde peut se tromper… et nous détestons tous quand ça nous arrive! Pourtant, une erreur doit être vue comme une opportunité de s’améliorer et non comme un échec. La clé réside dans comment nous gérons nos erreurs.

Suivant cette logique, le conférencier et rabbin Stephen Baars soutient qu’une organisation hypercroissante doit avoir des leaders qui font des erreurs. Ainsi, ils seront plus humains avec les employés qui en commettent. Est-ce que vos leaders jugent ceux qui se trompent? Comment leur parlent-ils? Est-ce que tous sont encouragés à parler de leurs erreurs? Stephen Baars pousse même jusqu’à suggérer de demander à chacun : « Quelle est votre erreur aujourd’hui? » puis de la célébrer! Seriez-vous prêt à intégrer cette question dans vos rencontres quotidiennes?

Une occasion de s’améliorer

Dans la plupart des cas, une personne qui réussit ne sait pas exactement quel événement ou quelle action l’a propulsée au sommet. Mais lorsqu’une erreur est commise, les gens impliqués savent exactement où ils ont manqué et quelles sont les causes. C’est pourquoi les erreurs doivent être vues comme des opportunités d’évolution, à la limite comme un cadeau.

Le droit à l’erreur

Est-ce que l’entreprise accepte l’erreur? Le premier réflexe est souvent de blâmer le fautif. Une telle attitude anéantit tout apprentissage, tandis qu’un blâme entraîne souvent des conséquences négatives. Au lieu d’être rancunier, soyez créatif! Le mode « résolution de problèmes » s’enclenchera alors, plus constructif que de pointer les autres.

Pour y arriver, la tolérance 0 pour le blâme doit s’appliquer. Les personnes impliquées seront plus enclines à expliquer comment la situation à basculer afin de trouver une solution positive à l’événement.

Bien entendu, une réflexion doit être entamée lorsque des employés commettent des erreurs à répétition. Dans ce cas, lorsqu’il s’agit des mêmes erreurs, le leader devrait avoir le réflexe de se demander en quoi il contribue à ces erreurs répétées. Est-ce que la personne occupe le bon poste? A-t-elle été assez formée? Obtient-elle le support nécessaire pour accomplir ses tâches?

Lorsqu’un problème survient, mieux vaut se concentrer sur le pourquoi afin de construire l’intelligence collective et motiver les troupes.

Partagez sur :
Mots-clés :

À lire également

L’efficacité passe par un environnement de travail sain

La santé psychologique ou mentale au travail peut sembler banal comme sujet, mais c’est un enjeu qui est encore d’actualité en 2018. Les recherc...

À quel point êtes-vous stressé?

L’enjeu de taille de tout dirigeant est incontestablement la gestion du stress. Le niveau de responsabilité augmente sans cesse. La ligne est mince...

Pour une équipe ultra-performante

Les meilleures équipes produisent les meilleurs résultats, il en va de soi. Pourtant, seulement 10 % des leaders parviennent à former une équipe ...

Fermer X
Fermer X